Étiquettes

, , , ,

.

Cela fait un bon moment que je n’ai pas tapé sur le clavier (défectueux) de mon ordinateur, tout d’abord par manque de temps (oui, rien n’a changé), mais aussi à cause de plusieurs problèmes liés à internet. Les premières lignes de cet article datent donc d’il y a plus de deux mois et je peine a me remettre dans le bain. Il y a un grand nombre de dramas qui me font de l’oeil mais je résiste à leur tendre appel pour me concentrer sur mes deux choix du moment: 보고싶다 (I miss you) et 청담동 앨리스 (Cheongdamdong Alice). Je ne publierai donc plus pendant quelques temps que de brefs articles contenant mes impressions ou quelques actualités, mais j’aimerais retrouver rapidement un rythme plus régulier, sans doute d’ici quelques mois. A l’heure actuelle j’ai déjà terminé Vampire Prosecutor 2, mais je souhaite tout de même publier cet article avant d’écrire mon avis final sur ledit drama. Ainsi, cet article est un peu concis, un peu brouillon, mais j’ai essayé de retranscrire les grandes lignes de ce que je voulais écrire à l’origine…

Oui, bon voilà, je n’ai pas résisté plus longtemps à l’appel de Min Tae Yeon and Co. C’est donc pleine d’excitation que j’ai lancé le premier épisode de la seconde saison qui, pour mon plus grand plaisir, dure plus d’une heure et demi (que c’est bon ça!), et dans lequel j’ai retrouvé l’ambiance sombre et particulière de la première saison de Vampire Prosecutor.

Impressions 

🌑🌑🌑🌓🌕

J’ai bien aimé le fait que ce premier épisode ne traîne pas en longueur, après une petite introduction rappelant rapidement sur quoi s’était arrêté la première saison, on retrouve l’équipe au beau milieu d’une affaire particulièrement coriace et le fait que cette dernière leur échappe complètement est un bon rappel du fait qu’ils ne sont pas sans faiblesses. C’est comme un avant gout des difficultés que chacun va rencontrer d’un point de vu personnel et professionnel. Bref, après une saison, la série arrive encore a me surprendre par la façon dont les évènements malmènent nos protagonistes.

Alors oui, cet épisode pilote est franchement déstabilisant par son côté barbare. On nous présente une histoire de tortures en série et pour ainsi dire, les scénaristes (et le réalisateur aussi) n’y sont pas allé de main morte. J’aurais d’ailleurs bien aimé voir ma tête lors du visionnage, qui ne devait pas être loin de celle de la Tae Yeon Team ci-dessus.

Nous retrouvons des personnages fidèles à eux même et l’arrivée du petit nouveau de la bande, le médecin légiste est bienvenue d’autant plus que le personnage est extrêmement bien écrit, apporte beaucoup de sagesse à enquête et possède clairement une histoire intrigante, voir peur être même des connaissances sur les vampires. En tout cas, je ne vais pas cacher que j’ai eu un coup de coeur dés sa première rencontre avec Tae Yeon.

C’est donc un très bon début, et on voit que les scénaristes savent où ils veulent emmener leur scénario avec les enquêtes habituelles et une trame de fond, le mystère du vampire aux yeux rouges qui sera dévoilé petit à petit au fil des épisodes. C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je suis les réflexions et les actions des personnages et je me rends compte à quel point je m’étais attachée à eux dans la première saison.

Le changement de réalisateur se fait en revanche nettement sentir et j’ai eu un peu de mal pendant une bonne partie de l »épisode avant de faire mon deuil des effets visuels de la première saison et de m’habituer aux nouveaux qui semblent au premier abord vouloir en mettre trop plein la vue aux spectateurs, mais qui en fin de compte ont un certain charme malgré les défauts de la réalisation.

Au final mes attentes n’ont pas été déçues, la cohérence avec la première saison est au rendez vous, et puis de toute manière je suis tellement amoureuse des personnages et des relations qu’ils entretiennent telle une famille recomposée, que quelque soit l’endroit où nous mènera la série, je la suivrai avec plaisir.

.