Étiquettes

, , , , , , ,

Suite et fin du voyage spécial émigrés coréens et je dois dire que l’actualité se sent énormément dans cet épisode (c’est à dire les jeux olympiques et le 67ème anniversaire de la libération de la Corée). Au final, ce onzième voyage aura reposé mes zygomatiques mis à part pour quelques moments vraiment hilarants, mais la fin des vacances va sans doute donner au Directeur Bird de nouvelles idées nous promettant de beaux fous-rires.

Episode diffusé le 12 Août 2012. 

Voyage spécial été N°2 – Partie 2: « Nous sommes Coréens »

Nous retrouvons donc nos sept membres, chacun accompagné de son coéquipier. Dans la première partie de ce voyage, nous les avions laissés à leurs missions en duo.

Nous retrouvons d’abord Tae Hyun et Jong Myeon pour leur mission « Gunja Village mission Water Theater » et je constate que le fun est de retour. Les deux doivent faire la reconstitution une histoire traditionnelle coréenne (celle d’Heung Bu et de Nol Bu) tout en y intégrant des actes quelque peu étranges. Parmi ceux-ci, nous retrouvons la trompe de l’éléphant (le principe est de se boucher le nez et de tourner sur soi-même), mais aussi une chorégraphie, une petite roulade, une claque pleine de riz et ainsi de suite. Le duo ne doit pas commettre d’erreurs ou bien le staff les arrosent au moyen de pistolets à eau (haha) et il leur faut recommencer depuis le début. Au bout de 2 heures, ils finissent par réussir leurs trois actes et gagnent ainsi leur indice: un dessin représentant un triangle, une barre et un carré. Pas très éclairant puisque Tae Hyun finit par envoyer l’indice à Seung Woo afin d’y voir plus clair.

Pendant ce temps, Seung Woo et Ji Hoon sont encore occupés avec leur mission des trois jeux traditionnels coréens, et leur épreuve cerf-volant ne se passe visiblement pas très bien. En même temps, courir durant une minute comme un fou pour finir par coincer le cerf-volant dans un arbre, c’est décourageant, (haha). Jong Min et Kirill sont enfin arrivés à leur village et leur mission consiste à « monter sur 10 choses sur lesquelles on peut faire un tour ». N’ayant pas beaucoup d’argent, il leur est difficile de louer un vélo-cabine ou un vélo électrique par exemple. Il ne font donc que tester les différentes machines. Il finissent par monter sur une balançoire (cette chose si peu chère) ainsi que sur un tape-cul. Jong Min affirme alors que faire du tape-cul debout et assis sont deux choses qui n’ont rien à voir, que dans le second cas le tape-cul s’appelle « Korean Jumping » et que par conséquent, le jeu compte pour deux « choses », un point c’est tout. Mais Directeur Bird n’est pas de cet avis et décide de ne pas valider le Korean Jumping. Hahaha, comment Jong Min a-t-il pu s’imaginer un seul instant que ça allait marcher. Donc, plus que 6 à trouver. Nous retrouvons alors Joo Won et Richard, de qui nous n’avions pas de nouvelles depuis un petit moment, au marché d’Andong. Joo Won doit acheter 7 présents pour son coéquipier avec les 3300 wons qu’ils ont gagnés grâce au Pictionnary. Les grands mères du marché lui donnent des extras, un nombre important de passants dégainent leurs portable pour prendre des photos, d’autres les suivent comme des poussins… oui, il n’y a pas de doute, Joo Won est bien là, accompagné de son sourire aegyo et de sa fossette, haha. Il reçoit alors un appelle de Tae Woong et grâce à l’association des indices, ce dernier trouve la destination finale (sa tête lorsqu’il a sa soudaine illumination est vraiment excellente). Pendant ce temps, Shi Kyung et Sasha cherchent toujours un moyen d’arriver à leur lieu de rendez vous (ayant découvert qu’il n’y avait pas de bateau disponible), et finissent par trouver quelqu’un pour les emmener en voiture. Pour la mission, Shi Kyung doit faire trois tours d’un circuit tout en portant Sacha sur son dos. Un des commentaires écrits m’a beaucoup fait rire « Shi Kyung le géant court dans la nuit »  (Mais HAHA). Les deux équipiers terminent leur mission avec succès et gagnent leur indice: la photo d’une scène au clair de lune. Donc, les membres ont enfin trouvé leur destination final qui n’est autre que Woryeonggyo. Su Geun récupère les équipes de Tae Woong et de Tae Hyun afin d’aller prêter main forte à  l’équipe Seung Woo/Ji Hoon qui en est toujours à sa mission des jeux traditionnels. Ça fait d’ailleurs maintenant des heures qu’ils tentent de faire leurs jongles les pauvres. Su Geun fait remarquer qu’il conduit depuis maintenant 3 heures et la fatigue (et la sueur aussi) doit vraiment l’emporter sur tout le reste parce qu’ils éclatent tous de rire pour un rien. Les trois équipes arrivent enfin à destination, les renforts sont là et Ji Hoon se lance en premier dans l’épreuve de la toupie (« c’est un expert maintenant  » explique fièrement Seun Woo). Su Geun et Tae Hyun prennent le relais pour les 30 jongles et réussissent du premier coup, il ne reste plus que l’épreuve du cerf volant qui est assurée par David qui réussit également à son tour. La mission est donc belle et bien accomplie au bout d’un grand, (grand, grand) nombre d’heures et de beaucoup de main d’oeuvre. Pendant ce temps là, Jong Min et Kirill sont toujours à la recherche de choses sur lesquelles « on peut faire un tour ». Il fait nuit noir depuis un un bon bout de temps maintenant et les deux compères empruntent un vélo et une brouette chez des voisins, (Haha). Puis Kirill monte sur les épaules de Jong Min et valide ainsi la 8eme chose sur 10 en faisant un tour de Jong Min. HAHAHA. La neuvième chose se trouve être un bateau et l’équipe finit par s’assoir sur le bord de la route afin de réfléchir à leur dernier tour de quelque chose. Soudain, Jong Min a une idée (méfiance, méfiance…). Il se met alors à séparer ses cheveux en deux et s’écrit « qu’est-ce que c’est que ça directeur? », ce à quoi ce dernier répond « Ta ». Bon là, je n’ai pas bien saisis cette histoire de « Ta » car mon niveau de vocabulaire en coréen n’est pas très bon, mais il semble que ce soit une histoire de jeu de mots. Quoi qu’il en soit, Jong Min vise pour une fois juste et affiche un air radieux. Mission réussie, hé! Les six autres équipes sont rassemblées et cherchent un moyen de récupérer rapidement l’équipe Jong Min/Kirill car Directeur Bird ne leur laisse pas plus de 5min pour atteindre Woryeonggyo. La septième équipe finit par prendre un taxi, retrouve enfin les six autres et tous filent vers leur destination finale. Il ne leur reste plus que quatre minutes et sur la route, les membres se lancent dans la récitation d’incantations afin de faire passer les feux tricolores au vert. « Nooon, chaaange, change feu tricolore… » et sont aussi exités que des gamins, (hahaha). Le pont de Woryeongyo est en vue mais ils arrivent avec quelques minutes de retard et échouent dans la mission. Mais cela n’empêche évidemment pas les 14 gars de manger avec appétit le petit encas qui leur est donné dans le car qui les emmène à la base de campement. Arrivé à bon port ils reprennent leurs bonnes habitudes et s’étalent sur les couverture qui leurs serviront (peut-être) de lit. Je dois avouer qu’il doivent être crevés après la journée qu’ils viennent de passer. Jong Min se lance alors avec Sasha dans la deuxième battle de dance de ce voyage. C’est tellement énorme de voir Jong Min essayer de prouver par tout les moyens qu’il sait également faire des acrobaties (au risque de se casser quelque chose). Tout le monde est mort de rire et moi aussi… Jong Min et la gymnastique, une grande histoire d’amour mais pas toujours réciproque, haha. Décidément le rire est de retour. Les 7 équipes doivent présenter en duo un « J’ai faim » accompagné d’un petit geste synchronisé et je sais tellement à quel point c’est sincère que j’en ris deux fois plus. Le slogan de Shi Kyung et Sacha suffit à m’achever (haha). Il est plus de minuit et il est temps de connaitre les règles de ce nouveau Bokbulbok. Directeur Bird annonce que le concept d’aujourd’hui est le Bukbulbok Olympique et que la première épreuve est le ping-pong. Seulement voilà, rien n’est facile dans 1박 2일 et les équipes doivent chacune choisir une boîte dans laquelle se trouve les raquettes avec lesquelles il devront jouer. Des raquettes qui vont de la poêle à frire au casque de moto (??). (Haha). Le premier match oppose l’équipe de Seung Woo à celle de Joo Won (les premiers on des poêles et les seconds des petits tambourins) et c’est finalement Ji Hoon et Seung Woo qui se qualifient en demi-final en remportant la manche. Vient ensuite l’équipe de Tae Woong qui a pioché des cymbales et celle de Su Geun accompagnée de gongs. « C’est un tennis de table musique folk » fait remarquer très justement Tae Hyun. Au final les gongs l’emportent sur les cymbales et l’équipe Su Geun/David se qualifie. L’équipe de Tae Hyun reçoit des genres de râpes géante tandis de celle de Jong Min se retrouve avec de gands plateaux métalliques. Ce qui n’est pas pratique avec ces derniers c’est qu’il n’y a pas de hanse ou de poignées. Tae Hyun informe dés le départ qu’il va jouer comme Sharapova (haha) et crie de la même façon qu’elle le fait à chacun de ses tires. Les deux équipes se sont bien trouvées, elle sont toutes  deux catastrophiques, mais c’est au final Tae Hyun et Jong Myeon qui gagnent. Il jouent ensuite contre Shi Kyung et Sasha qui doivent jouer avec des casques de moto… inutile donc de vous dire qui à perdu, HAHA. La final oppose les équipes de Su Geun et de Tae Hyun. L’attaque de Sharapova ne porte pas ses fruits et la première équipe gagne 7/0 (haaa). Il est temps de commencer la seconde épreuve qui se trouve être le lancé de poids avec un ballon de volley après avoir fait 10 tours sur soi-même (Directeur Bird est un sadique, haha). Shi Kyung commence et nous fait un magistrale lancé de 23m. Mais il n’en va pas de même pour les autres, Joo Won atteint 7m avant de s’étaler par terre et Jong Min nous sort une de ses techniques étranges avant de lancer le ballon à seulement 4m. Mais les échecs ne sont pas terminés, Tae Woong lance à peine à 2m, Seung Woo fait un 0m en perdant le ballon et Su Geun ne lâche même pas le ballon, perd l’équilibre et s’étale de tout son long. (Hahaha). Enfin, la dernière épreuve est une course de relais. La finale oppose les équipes de Tae Hyun, de Tae Woong et de Su Geun. Ce dernier court à une vitesse folle malgré sa petite taille et j’en suis restée bouche-bée. Son équipe gagne donc la première place de cette épreuve. Il est temps de compter les points et de nommer l’équipe gagnante du tournois. Et là, à la grande surprise générale, c’est Tae Hyun qui arrive en tête lorsque l’on comptabilise les points des trois épreuves. Il a donc le droit avec Jong Myeon au dîner de boeuf. L’équipe Su Geun prend la seconde place et gagne un diner composé d’un mix de riz. Enfin, Shi Kyung et Sacha, à la troisième place, gagnent le dernier plat spécial.

Les quatre autres équipes se contenteront d’un petit bol de riz et de deux poisson pour huit… c’est dur. Heureusement, la présence d’invité incite les gagnants à partager leur butin (chose rare) et c’est vraiment adorable de tous les voir se donner à manger les uns les autres.

Le repas fini, directeur Bird annonce qu’il faut qu’ils se préparent pour le voyage suivant: Dokdo. Et les 14 gars qui préféreraient dormir ne sont pas très ravis de la nouvelle. Ils iront donc le bus jusqu’à Mukhohang, prendront un premier bateau jusque Ulleungdo, puis un second jusque Dokdo, et c’est le désespoir général. Il est bientôt 4h du matin, les voilà partis et les membres ne tardent pas à s’endormir.

Au petit matin, l’équipe embarque dans le bateau, plus que 3 heures avant d’atteindre leur destination. A bord, il ont le droit de prendre un petit déjeuner digne de ce nom et Tae Hyun s’attelle adorablement à la tache de préparer des sandwichs à la confiture pour tout le monde. Il sera d’ailleurs surnommé « Monsieur Confiture de Fraise » (haha).

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Dokdo est un îlot rocheux situé entre la Corée du Sud et le Japon, dans la mer de l’Est (ou mer de Japon). L’île est actuellement contrôlée par le gouvernement Sud-coréen, mais les japonais en revendiquent fortement l’appartenance. Ce lieu est donc un sujet délicat et il n’est pas étonnant d’entendre Jong Min insister sur le fait que Dokdo appartient à la Corée. S’ensuit alors une suite de discours par quelques uns des invités, mais je ne me positionnerai pas là dessus. C’est toujours difficile pour les étrangers d’appréhender la question de Dokdo, car c’est un lieu relativement hostile, dont le sujet peut résulter à des tensions.

Le voyage aura duré 11 heures, mais les voici enfin arrivés à destination. L’émotion est bien présente et Seung Woo et Joo Won se mettent même à pleurer. Les sentiment qu’il ressentent est vraiment spécifique aux coréens. C’est un peuple patriotique et il est difficile de comprendre tout le symbolisme que représente ce lieu pour eux.

Pour finir, la prod a préparé des tee shirt pour chaque membre, dont la reconstitution syllabique forme la phrase « Dokdo est notre terre, nous sommes les habitants de la République de Corée » (très patriotique, je vous l’avez dit).

Il est temps pour les 7 invités de rentrer chez eux…