Mots-clés

, , , , , , , , , ,

.

Reply 1997 (응답하라)

Épisodes 1 à 10 (sur 16)

🌑🌑🌑🌑🌓

reply1997v

Reply 1997 me fait un peu penser à Operation Proposal. On y retrouve cette même ambiance high scool, le même type de romance entre deux amis d’enfance, la même écriture faisant passer l’intrigue du présent au passé et vice versa, les mêmes contacts profs/élèves ainsi que la présentation d’une bande d’amis aux relations si naturelles et si humaines, bref, je ne peux m’empêcher de remarquer ces quelques similitudes qui les rassemblent. Bien sûr, Reply 1997 est tout de même bien meilleur qu’Operation Proposal (il n’y a pas photo), mais ce que je veux faire remarquer, c’est que j’arrive à retrouver les aspects de ce dernier qui m’avaient plus sans percevoir l’ombre de ceux qui m’avaient, eux, déplus. Reply 1997 est un drama plein de franchise, de fun et tout les personnages bénéficient d’une écriture originale et sympathique. Il ne m’aura d’ailleurs fallu que quelques minutes (que dis-je, moins…) pour tomber sous le charme peu commun de l’héroïne, des autres protagonistes et de l’histoire en général. Le contexte des années 90 est originalement bien trouvé et ce drama est vraiment un beau coup de cœur.


Arang and the Magistate (아랑사또전)

Épisodes 1 à 8 (sur 16)

🌑🌑🌑🌕🌕

Il m’aura fallut l’intégralité des deux premiers épisodes de Arang pour m’impliquer entièrement dans l’histoire, mais une fois cette introduction passée, je n’ai pu suivre qu’avec avidité le drama. Arang and the Magistrate a cette faculté de rendre dés le début ses personnages principaux attachants. J’ai tout de même un peu plus de mal avec Eun Oh; il ne s’agit absolument pas de l’interprétation de Lee Jun Ki mais bien du personnage qui est sans doute trop peu exploité pour le moment (ça commence d’ailleurs à s’améliorer). Je trouve en revanche que le casting secondaire est trop stéréotypé, et le seul qui a toutes mes faveurs est Mu Yeong. Plus qu’avoir mes faveurs, il est un véritable coup de cœur. Ensuite, comment ne pas parler de la réalisation? Elle est absolument splendide et je n’en attendais pas moins de Kim Sang Ho. On retrouve parfaitement cette façon qu’il a eu de réaliser Can You Hear My Heart?: un univers très coloré, presque hors temps, qui donne à rêver. J’apprécie le fait que Arang and the Magistrate possède son propre univers. Il est assez rare q’un drama exploite autant d’éléments inhabituels et dépaysants. L’histoire suit un rythme lent ce qui permet à l’intrigue de rester dans son axe principal, et à nous, spectateurs, d’appréhender cet univers. L’OST donne lui aussi un côté très lyrique et s’accorde parfaitement au registre fantastique du drama.


To the Beautiful You (아름다운 그대에게)

Épisodes 1 à 8 (sur 16)

🌑🌑🌓🌕🌕

Alors que je m’étais quasiment promis de ne pas regarder To the Beautiful You, je me retrouve à présent à apprécier ce drama. J’ai bien failli abandonner au bout du premier épisode, mais les efforts ont payés puisque me voilà en train de regarder une agréable comédie pleine de peps. Certes le drama ne reste pour moi qu’à un niveau de pur divertissement, mais il a d’ors et déjà dépassé Big et I Do I Do dans mon classement de l’année. Il est vrai qu’il possède une base qui a déjà été vue et revue, d’autant plus que le scénario est à l’origine adapté d’un manga, mais même sans cela, To You se débrouille pas mal et les acteurs s’en sortent également bien à leur façon. Min Ho notamment est une bonne surprise (enfin disons plutôt que je m’attendais à pire). Bref To the Beautiful You est un petit plaisir coupable de fin d’été et je trouve dommage cette constante baisse du taux d’audience car il vaut le coup d’essayer.


Ghost (유령)

Épisodes 1 à 13 (sur 20)

🌑🌑🌑🌕🌕

Gost n’est pas le meilleur drama policier que j’ai eu l’occasion de voir, mais il possède un scénario en béton et cultive un sens du suspens et du rebondissement tout à fait remarquable qui, rien que pour ça, ne me font en aucun cas regretter de continuer mon visionnage. Malheureusement, j’ai envie de demander pourquoi est-ce-que le casting secondaire est-il bien meilleur que le casting principal, pourquoi? (왜? 왜?). Je réclame plus de Daniel Choi et de Eom Ki Joon, et plus vite que ça. En attendant je suis impatiente de connaitre la suite et le mystère entourant l’histoire est d’une qualité rare.


History of the Salaryman (샐러리맨 초한지)

Episode 1 à 12 (sur 22)

🌑🌑🌑🌑🌕

d900a_hots18-00610

History of the Salaryman est incontestablement jusqu’à présent la meilleure comédie de l’année, ou plus exactement, une des meilleures comédies que kdramaland ait jamais connu. J’ai du mettre en pause mon visionnage en raison du nombre important de dramas que j’avais déjà commencé, mais je réserve la suite pour une période moins mouvementée (qui ne saurait tarder) dans laquelle je pourrai pleinement savourer cette petite merveille. Ce drama est un des rares qui a le potentiel de me faire rire aux larmes, et un de ses points forts est de parfaitement réussir à combiner cet univers comique, voir même burlesque avec la trame plus sombre que constitue l’histoire. La mise en scène est un des grands points forts de la série, les acteurs sont également très bon (le quatuor principal est absolument merveilleux, qu’il soit ensemble ou séparé à l’écran) et la réalisation est vraiment intéressante. En bref, si ce n’est pas déjà fait, allez-y ou vous raterez quelque chose, History of the Salaryman est pour ma part déjà culte.


Bilan

Cette rentrée continue à m’apporter de bonnes surprises et ma liste de dramas en cours s’agrandit de semaine en semaine. Heureusement pour moi, le rythme semble quelque peu ralentir, et en attendant, les nouveautés de septembre seront synonymes pour moi de Nice Guy et de Vampire Prosecutor 2.

Et le reste?

Je compte tester May Queen (Kim Jae Won oblige), je compte également jeter un coup d’œil à Faith, histoire de me créer mon propre avis et d’aviser par la suite. Le drama spécial The Thousandth Man m’intéresse aussi grandement, mais j’attendrai la fin de sa diffusion pour me lancer.


Publicités